Formations web et création graphique - Le rythme de travail en France (1)

Fermer



Connexion

Le rythme de travail en France (1)

Il est parfois difficile pour ceux qui doivent venir travailler en France ou avec les français, de comprendre ce qui se passe et pourquoi les choses ne se passent pas comme la logique le laisserait penser.

C'est une question de rythme. Voici un petit topo pour que vous puissiez trouver les bonnes fenêtres de tir durant lesquelles vos sollicitations trouveront un écho chez vos interlocuteurs français.

Rythme Mensuel

Janvier

Faible activité.

La première semaine est consacrée à

  • la récupération physique après des repas familiaux excessifs et des fêtes entre amis plus qu'arrosées
  • l'envoi de cartes de voeux électroniques de mauvais goût.

Le reste du mois est occupé par la programmation de tout ce que l'on ne fera probablement pas durant l'année qui débute.

Cette période est donc l'occasion de recevoir de multiples et pressantes demandes de devis complets et détaillés.

Par la magie du copier-coller, vos propositions changeront rapidement d'auteur et, grâce à elles, vos interlocuteurs pourront justifier d'un début d'année productif auprès de leur hiérarchie.

Février

Activité nulle.

Un zonage administratif met la France en vacances durant la totalité du mois.

Inutile de produire efficacement quoi que ce soit durant février puisque si votre interlocuteur n'est pas encore parti, il s'apprête à le faire, et ses principaux partenaires sont de toutes façons absents.

La plupart des stations de ski étant congestionnées par des véhicules fonctionnant au mazout, les cerveaux des vacanciers n'auront pas bénéficié d'une meilleure oxygénation durant ce séjour.

Enfin, les courbatures ainsi qu'un foie mis à l'épreuve par les mauvais vins chauds et les tartiflettes des cuisines centrales n'amélioreront pas non plus les performances au retour de ces séjours alpins.

Mars

Activité frénétique.

Il faut maintenant bâcler avant la fin du trimestre ce qui aurait pu être fait sérieusement et tranquillement en janvier et février. Les sous traitants et les transporteurs subissent une pression maximum.

Avril

Faible activité.

Après un mois de mars épuisant, les vacances de Pâques tombent à pic et reproduisent à peu près la situation de février. Toutefois ceux qui sont situés en fin de chaîne doivent finir l'effort de mars.

Mai

Activité sporadique.

Les "ponts" à répétition dûs à des fêtes religieuses et républicaines réduisent la présence à 2 journées par semaine en moyenne. C'est trop peu pour récupérer  des longs week-ends et de leur alimentation à base de merguez en barquettes cuits sur du charbon de bois cancérigène.

Période particulièrement difficile pour les activités de formation puisque tous les programmes prévus sur 3 jours sont condensés à deux.

Juin

Activité frénétique

Pire qu'en mars, on est confronté à une fin de semestre combinée à l'approche des vacances d'été.

Pour beaucoup le mois ne comptera d'ailleurs que 3 semaines et donc tout devra être bouclé avant le 20 courant!

En cas de canicule, assez rare mais néanmoins toujours possible, l'augmentation du taux d'ozone et l'absence de climatisation rendra les choses parfois très difficiles. Période d'accidents en tous genres avec heureusement des effets retardés.

Juillet-Août

Activité nulle.

A est parti, B est revenu mais C prépare ses valises. Impossible de décider quoi que ce soit, ni de rassembler une équipe cohérente.

Septembre

Activité désespérée.

Revenus bronzés et détendus, après une semaine de compte rendus des aventures d'été sur Facebook, vos interlocuteurs français prennent de plein fouet le choc de l'imminence des Salons qui pourtant se tiennent tous les ans à la même époque et au même endroit. C'est le branle bas de combat commercial, d'autant que les mauvais résultats du premier semestre sont tombés, faisant s'envoler les espoirs de primes de fin d'année.

Octobre

Activité sociale.

Octobre est un mois laborieux à plus d'un titre, mais surtout pénalisé par des difficultés en tous genre : transports paralysés, manifestations sectorielles accroissent le sentiment de pénibilité.

Répondre à la moindre petite demande sera considéré comme un exploit herculéen. Et cela demandera en moyenne trois fois plus de temps que dans un pays du sud est asiatique, même en période d'insurrection des bonzes.

Novembre

Activité quasi normale.

Les vacances de la Toussaint reproduisent la situation de février. Elles sont de surcroît teintées d'une culpabilisation qui en réduira d'autant l'impact bénéfique.

La fin de mois voit s'instaurer une mauvaise humeur générale, due aux journées désormais très courtes, aux conditions climatiques médiocres et à la nécessité de trouver le temps d'acheter les cadeaux près le travail.

Décembre

Activité frénétique.

Il reste à peu près 20 jours pour tout finir avant les vacances de Noël. Le bilan de l'année est souvent désastreux (normal avec un rythme pareil…) ce qui accroît la frustration générale et provoque parfois des algarades dans les transports en communs  toujours plus ou moins en grève) lors de collisions entre personnes trop vétues et porteuses de nombreux sacs.